Le Shiatsu

Issue de la médecine traditionnelle japonaise, le Shiatsu n’est pas un massage mais bel et bien un soin manuel thérapeutique agissant sur toutes les sphères de l’individu corrigeant et rétablissant la santé. Qu’il soit curatif (troubles osteo-articulaires, vasculaires, douleurs névralgiques, digestives, dérèglements hormonaux, sommeil, inconforts physiques ou psychiques, stress, tensions nerveuses etc…) mais aussi préventif le Shiatsu a la possibilité de répondre à l’essentiel des troubles humains.

Plongeant ses origines dans la médecine ancestrale Chinoise et biensur Japonaise, le Shiatsu fut créé au début du XXème siècle par l’élite des thérapeutes manuels japonais qui souhaitaient donner au Japon une méthode efficace de traitement du corps par les mains. Mixant la science moderne et l’apport occidental des méthodes telles que l’ostéopathie ou la chiropraxie aux connaissances traditionnelles du corps et de son circuit énergétique, le Shiatsu a su trouver sa place au sein de la communauté médicale japonaise puisque la formation est validée par un diplôme d’Etat. En Europe, le Parlement Européen cite le Shiatsu « comme médecine non conventionnelle digne d’intérêt » dans la résolution A4-0075/97  , votée le 29 mai 1997, sur les approches alternatives. Actuellement l’Autriche et la Suisse le reconnaisse comme médecine complémentaire. Au Japon d’abord, mais également en Europe, de nombreuses études scientifiques attestent de l’efficacité du Shiatsu comme méthode de soin. Chaque année des centres hospitaliers, cliniques ou médico-sociaux ouvrent leurs portes au Shiatsu afin de traiter le personnel (comme notamment le CHU de Caen) ou bien parfois les patients eux-mêmes. Le Shiatsu devient LA nouvelle méthode manuelle en vue.

Cependant en dehors de tout ceci le Shiatsu est également une magnifique ouverture à la connaissance de Soi et des autres. Son apprentissage long et parfois fastidieux réclame pugnacité, effort, dépassement de soi physique et psychologique.  Se former au Shiatsu propose un point de vue autre sur l’Humain, grâce à la philosophie orientale, afin d’apporter un aspect complémentaire à l’équilibre et la prise de conscience de la santé et de son environnement. C’est ce que la philosophie japonaise appelle le « DO » la Voie, un chemin d’apprentissage perpétuel.